L'entreprise

entrepot nungesser
46 ans - NUNGESSER SEMENCES - depuis 1973

Depuis de nombreuses années, la société Nungesser est garante de traditions et de progrès dans le domaine des semences en gros.

Cette expérience en production et commercialisation de semences pour la création et la renaturation de sites paysagers (autoroutes - pistes de ski - TGV) garantissent depuis 40 ans la qualité de nos produits.

La culture et le développement des semences est en constante progression... Depuis les travaux manuels intensifs de nos ancêtres, jusqu’aux techniques rationnelles de production actuelles. Notre environnement a souffert considérablement de ces nouvelles pratiques.

Depuis plus de 30 ans, nous avons élargi notre activité dans le domaine des plantes sauvages. Notre passion pour ces dernières se concrétise par leur multiplication et production, ainsi que leur introduction dans divers mélanges adaptés aux différentes régions climatiques.

Une qualité optimale

Notre expérience nous permet d’assurer la production, le contrôle qualité et la commercialisation de ces produits. Mais également d’être en mesure de faire face aux exigences requises pour tous types de mélanges correspondant à nos régions.

Par ailleurs, l’absence d’intermédiaires, nous permet d’assurer un bon rapport qualité/prix. Il est également très important pour nous, de garder le contrôle sur la qualité de nos produits pendant tout le processus de production et de commercialisation.

Nous pouvons vous accueillir sur 2 sites en Alsace :

Notre siège social à ERSTEIN (67 Bas-Rhin) :
ZI Ouest – Rue Georges Besse 67150 ERSTEIN
Nous appeler

Notre agence à WITTELSHEIM (68 Haut-Rhin) : ZAC Joseph Else
Avenue de France 68310 WITTELSHEIM
Nous appeler

Depuis une dizaine d'années, la surmortalité des abeilles provoque notre inquiétude ainsi qu'une prise de conscience de l'état de dégradation de nos écosystèmes. Parmi les multiples causes recensées, le recul de la biodiversité végétale, devant une agriculture industrielle triomphante, tient une place importante. Les abeilles domestiques ne trouvent plus, ni la quantité, ni la qualité de nourriture nécessaire à leur bonne vitalité.

Il en va de même pour nos abeilles sauvages, nos papillons dont les effectifs ont, en 20 ans fondu comme neige au soleil.

Suite à ce constat, des initiatives ont vu le jour, sous l'impulsion du Réseau Biodiversité pour les Abeilles (domestiques), tendant à compenser cette carence alimentaire par la mise en place de jachères fleuries mellifères. Ce mouvement en faveur des abeilles s'est étendu aux villes qui intègrent des mélanges de fleurs dans leurs programmes de gestion différenciée.

Abeille sauvage sur un coquelicot

Cette pratique qui se généralise est bonne dans son principe. Il est toutefois nécessaire d'apporter quelques nuances et précisions :

On pense souvent à tord que le fait de favoriser les abeilles domestiques va également favoriser l'entomofaune sauvage. Or il y a autant de différence entre une abeille domestique et une abeille sauvage qu'entre une vache et un chevreuil. Ce qui favorise l'une ne va pas forcément aider l'autre. Ainsi, le fait de semer des mélanges mellifères essentiellement à base de phacélie ne répond pas aux besoins des abeilles sauvages et pas plus qu'à ceux de nos papillons.

Au contraire, dans ce cas nous favorisons les espèces les plus communes (abeilles domestiques et les bourdons les plus communs) au détriment des plus fragiles. En effet, les insectes sauvages présentent une diversité de variations morphologiques qui les spécialisent dans la pollinisation d'une grande diversité de plantes. La présence de légumineuses est fortement indiquée pour ouvrir l'éventail des espèces concernées (sainfoin, lotier, trèfle des prés, trèfle incarnat, trèfle rampant, minette). C’est pour cela que nous développons des mélanges diversifiés et complets à base de fleurs sauvages, graminées sauvages et légumineuses.

l'Azurée du trèfle sur du Lotier corniculé

Pour compléter une démarche qui se veut écologique, ces mélanges fleuris doivent intégrer les plantes hôtes nécessaires à la reproduction de certaines espèces de papillons. La carotte sauvage par exemple ne présente aucun intérêt en termes de fleurissement. Elle est pourtant la plante hôte du Machaon. Le lotier corniculé, auquel personne ne songe pour faire des bouquets, permet le cycle reproductif d'une dizaine de papillons.

Il faut aussi profiter de cette démarche pour redonner leur chance à un grand nombre d'espèces de plantes sauvages et locales autrefois banales et aujourd'hui devenues rares (bleuet sauvage, centaurée jacée, coquelicot, oeillet des chartreux, marguerite, nielle des blés, etc.).

Elles sont toutes favorables au développement de la biomasse d'insectes qui constitue une ressource alimentaire pour d'autres espèces.

Hélas ! Les mélanges couramment mis en œuvre, à base de variétés horticoles ou pire d'espèces exotique, hormis de flatter le regard du béotien, ne présentent aucun intérêt pour les abeilles ou les papillons. Au contraire ! L'introduction de plantes horticoles ou exogènes représente un risque de pollution génétique et d'invasion, donc une menace pour les plantes locales... Il faut avoir à l'esprit que l'introduction d'espèces exogènes est la deuxième cause de disparition de la biodiversité dans le monde. Dans ce sens, nous avons supprimé de nos mélanges SEDAMIX® et PRIMULA® les espèces horticoles et travaillons essentiellement avec du sauvage.

Machaon sur l'Oeillet des chartreux

Tous nos mélanges ont été conçus en étroite collaboration avec différents acteurs actifs du monde de l’environnement (botanistes, écologues, phytosociologues, responsables scientifiques de projet etc.)

En nous basant sur notre longue expérience, nous avons choisi de communiquer l’intégralité de nos compositions dans nos fiches techniques. Ceci pour travailler en toute transparence et confiance avec nos clients.

Afin de valider notre démarche, nous adhérons, via une liste d’espèces bien spécifiques aux labels « Végétal Local » et « Vraie Messicoles » pour vous garantir l’origine et la traçabilité des semences labellisées.